Le tourisme sert turismoatiende@sernatur.cl
 +56 2 27318337    +56 9 9458 0453
LE SOLSTICE D’HIVER, BIEN PLUS QUE LE DEBUT D’UNE SAISON

LE SOLSTICE D’HIVER, BIEN PLUS QUE LE DEBUT D’UNE SAISON

Par: Chile Travel - 27 août, 2021

Dans l’hémisphère sud, le solstice d’hiver a lieu entre le 20 et le 23 juin. Un phénomène qui marque non seulement la nuit la plus longue de l’année, mais aussi un moment de renaissance et de célébration pour de nombreuses cultures.

Bien au-delà du calendrier ou de la température ambiante, les saisons nous enseignent la façon dont la nature nous montre que nous appartenons à quelque chose de plus grand et d’incontrôlable. La Terre tourne autour du Soleil dans un mouvement elliptique qui a deux axes. Les quatre points marqués par ces axes sont ce que nous appelons les solstices et les équinoxes, ils marquent le début et la fin des saisons.

Vue de la ville depuis les hauteurs de Santiago avec les Andes enneigées en arrière-plan

Vue de la ville depuis les hauteurs de Santiago avec les Andes enneigées en arrière-plan

Photo [@blvckimvges]

Et comme il y a une explication à tout, nous allons aujourd’hui vous dire ce que l’arrivée du solstice d’hiver implique réellement pour toute la planète, et plus particulièrement pour le Chili.

Un important phénomène astronomique

Le mot solstice vient du latin solstitium (sol sistere), qui signifie « soleil immobile« , et il en est ainsi, puisque notre étoile atteint sa position la plus septentrionale de l’année, et ici dans hémisphère sud, pendant plusieurs jours, sa hauteur maximale ne change pas.

Fumeroles du volcan de Chillán enneigé

Fumeroles du volcan de Chillán enneigé

Photo: [@ximena.salazar.b]

Le solstice lui-même a toujours été un moment particulier de l’année, et ce, dès la période néolithique. L’accouplement des animaux, les semis des cultures et la mesure des récoltes d’hiver montrent comment différentes mythologies et traditions culturelles sont nées de ce phénomène. Les sites archéologiques de Stonehenge et de Newgrange le prouvent également.

La « renaissance du soleil » pour les Mapuches

Le solstice d’hiver est également porteur d’un certain nombre de significations. Elle est associée à l’idée de renouveau, et une multitude de célébrations et de rituels sont organisés dans le monde entier pour fêter son arrivée.

Rayons de soleil sur une forêt d’araucarias (grands arbres typiques du Chili)

Rayons de soleil sur une forêt d’araucarias (grands arbres typiques du Chili)

Photo: [@javier_urrah]

https://www.instagram.com/p/Bi5ydVPguEc/?utm_medium=share_sheet

Au Chili, pour le peuple Mapuche (peuple autochtone du sud du Chili, toujours présent dans la région de la Araucanía), c’est une fête en soi et le moment le plus sacré puisqu’il marque le début d’une nouvelle année. Ils l’appellent We Tripantu ou wüñoy Tripantu, lequel se traduit par un nouveau lever de soleil et un nouveau lever de lune. Ils le célèbrent entre le 21 et le 24 juin.

We Tripantu est principalement déterminé par le cycle lunaire qui contrôle la nature, le temps, les précipitations, mais aussi la vie animale et végétale. Le monde et la vie des Mapuches sont étroitement liés à la nature toute entière, c’est pourquoi, à ces dates, leurs rituels tournent autour de la célébration du renouveau de la vie de la Ñuque Mapu (la mère terre) et du début d’un nouveau cycle de production.

Vue de la Lagune de Pirquinco, à Ralco

Vue de la Lagune de Pirquinco, à Ralco

Photo [@robmulally]

De cette manière, les Aymaras (peuple autochtone du nord du Chili), les Mapuches et autres peuples indigènes marquent un changement de cycle qui affecte à la fois la nature et les êtres humains.

Le solstice dans le sud du Chili

Et si on parle de la façon dont cet événement affecte les êtres humains, il faut mentionner  une ville de l’extrême sud du Chili qui a coutume de vivre avec très peu d’heures de lumière solaire au moment du solstice d’hiver. Il s’agit de Punta Arenas, une ville de la région de Magallanes (la plus méridionale du pays) que l’on considère comme la porte d’entrée de l’Antarctique.

Si vous avez l’occasion d’être à Punta Arenas le 21 juillet, vous serez certainement très surpris, car ce jour-là, c’est l’arrivée de l’hiver et la journée la plus courte de l’année avec un maximum de 7 heures de lumière solaire ! Dépaysant, vous ne trouvez pas ?

Les rues couvertes de neige de Punta Arenas

Les rues couvertes de neige de Punta Arenas

Photo: [@sebastianyima_f]

Mais le plus beau de tout ça, c’est que les « Puntarenenses » (habitants de Punta Arenas), au lieu de se plaindre de l’arrivée de la saison la plus froide et du manque de lumière, organisent chaque année une grande fête pour accueillir l’hiver. Malheureusement, cette année, ces festivités ont dû être annulées en raison de la pandémie. Mais soyez sûrs qu’elles reviendront très bientôt !

Vallée de la Engorda de nuit, Cajón del Maipo (à côté de Santiago)

Vallée de la Engorda de nuit, Cajón del Maipo (à côté de Santiago)

Photo: [@baveck]

En bref, le solstice d’hiver n’est pas seulement un jour spécifique. C’est un moment parfait de l’univers qui nous montre qu’il y a une raison à tout et que nous devons être reconnaissants de chaque changement que nous vivons car ce sera toujours pour un meilleur lendemain, même si sur le moment il nous est difficile de le voir !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le:


Les articles qui peuvent vous intéresser