Le tourisme sert turismoatiende@sernatur.cl
 +56 2 27318337    +56 9 9458 0453
PROMENADE SUR LE PLUS BEAU CHEMIN DU PATRIMOINE DE SANTIAGO

PROMENADE SUR LE PLUS BEAU CHEMIN DU PATRIMOINE DE SANTIAGO

Par: Chile Travel - 27 août, 2021

Si vous envisagez, à l’avenir, de visiter la capitale, nous vous conseillons, au cœur du centre-ville, le Chemin du Patrimoine de Santiago. Trois quartiers nés entre le XIXe et le XXe siècle qui se distinguent par la beauté de leur architecture et qui racontent l’histoire du passé de l’aristocratie chilienne.

Musée des Beaux-Arts de Santiago, Monument National, Chemin du Patrimoine de Santiago, Quartier de Lastarria.

Photo:[@miraoie]

Flâner dans le centre de la capitale chilienne, dans des rues pavées étroites et sinueuses, chargées d’histoire, et entouré de vastes demeures anciennes qui vous transportent à Paris ou à Londres, telle est l’invitation que ces trois quartiers du Chemin du Patrimoine de Santiago vous offrent.

Quartier de Lastarria, le cœur artistique et culturel de la capitale

Commençons notre visite dans le prestigieux « Barrio Lastarria », considéré comme l’un des quartiers les plus « cool » du monde par divers médias spécialisés dans les voyages.

Place Mulato Gil de Castro, Quartier de Lastarria, Chemin du Patrimoine de Santiago du Chili

Place Mulato Gil de Castro, Quartier de Lastarria, Chemin du Patrimoine de Santiago du Chili

Photo:[@bibliotecadephotos]

Situé entre Plaza Italia (Place d’Italie dans le centre de la capitale) et le « Cerro Santa Lucia » (la colline Sainte-Lucie), l’avenue Alameda (artère principale du centre-ville qui traverse Santiago d’est en ouest) et le parc Forestal (« parc Forestier » qui longe le fleuve Mapocho), le quartier de Lastarria est aujourd’hui un centre actif de culture, de gastronomie et de tourisme au Chili. À tel point qu’en 1997, il a été déclaré « zone typique » grâce à son architecture fascinante et à ses monuments historiques, une promenade à ne pas manquer si vous visitez le grand Santiago.

Entrée du Cerro Santa Lucía (colline de Sainte-Lucie), Chemin du Patrimoine de Santiago, Quartier de Lastarria

Entrée du Cerro Santa Lucía (colline de Sainte-Lucie), Chemin du Patrimoine de Santiago, Quartier de Lastarria

Photo:[@cerrosantalucia]

Cette petite oasis urbaine, également connue sous le nom de « Quartier Santa Lucia – Mulato Gil de Castro – Parc Forestier », est apparue au milieu du XIXe siècle avec la construction de la « Paroisse de la Vera Cruz » en 1857.

Mais ce sont les travaux d’aménagements du « Cerro Santa Lucia » et la création du « parque forestal » ainsi que la construction du Palais national des Beaux-Arts, entre 1872 et 1910, qui ont marqué la consécration de ce quartier. À cette époque, des personnages importants de notre histoire sont venus vivre dans ce quartier, par exemple Pedro Aguirre Cerda, président du Chili entre 1938 et 1944.

Parque Forestal (Parc Forestier), Quartier de Lastarria, Chemin du Patrimoine de Santiago

Parque Forestal (Parc Forestier), Quartier de Lastarria, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@santiago24siete]

Un quartier fascinant pour cheminer parmi des bâtiments et des demeures aux caractéristiques architecturales captivantes, conçus par des architectes renommés de l’époque comme Luciano Kulczewski, dont la maison construite en pierre est aujourd’hui un bâtiment protégé du patrimoine historique.

Façade de la Casa Kulczewski, bâtiment du patrimoine national, Quartier de Lastarria

Façade de la Casa Kulczewski, bâtiment du patrimoine national, Quartier de Lastarria

Photo:[@ciudad_sostenible]

Quartier Paris-Londres, un voyage dans l’intellectualité européenne

En poursuivant notre tour sur le Chemin du Patrimoine de Santiago, nous tombons sur un autre joyau historique situé à quelques pas du quartier de Lastarria. Il s’agit de « Paris-Londres », un secteur qui appartenait à l’origine à la congrégation franciscaine et qui a été déclaré « zone typique » de notre pays en 1982.

Ruelle pavée du XVIème siècle, Quartier Paris-Londres, Chemin du Patrimoine de Santiago

Ruelle pavée du XVIème siècle, Quartier Paris-Londres, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@santiago24horas]

L’histoire raconte qu’en 1922, plusieurs architectes ont décidé de rompre avec la structure architecturale traditionnelle du centre civique de la ville : ils ont recouvert ses rues de pavés et ont construit des bâtiments pouvant atteindre cinq étages. Ils ont ainsi créé un quartier culturel, point de rencontre des artistes et des intellectuels de premier plan, comme le poète Pablo Neruda.

Quartier Paris-Londres, centre de culture et d'intellectualité, Chemin du Patrimoine de Santiago

Quartier Paris-Londres, centre de culture et d’intellectualité, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@luxurysantiago]

Voilà donc l’origine de ce quartier qui, tout au long de son histoire, a abrité des librairies, des événements musicaux punk des années 80, des hôtels, des cafés, des centres éducatifs, des restaurants et des sièges politiques déclarés Monuments historiques du Chili.

Aujourd’hui, quand vous vous promenez dans ses étroites rues pavées, observant les détails artistiques des balustrades en fer forgé et les restaurants qui animent ses trottoirs, vous avez l’impression d’être dans les quartiers typiques de Paris ou de Londres. Vous vous trouvez pourtant dans les rues San Francisco, Alonso Ovalle, Serrano ou encore dans l’avenue Alameda, au cœur du centre-ville de Santiago. Les principales rues de ce quartier restent néanmoins la rue de Paris et la Rue de Londres.

Rue de Paris et Rue de Londres, Chemin du Patrimoine de Santiago

Rue de Paris et Rue de Londres, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@maurorojas72]

Quartier Concha y Toro, théâtre des demeures ostentatoires de l’aristocratie du début du siècle

Notre dernière destination sur ce Chemin du Patrimoine de Santiago se caractérise par ses rues pavées et ses vieux hôtels particuliers qui reflètent l’élégance et la richesse du début du XXe siècle.

Entre 1870 et 1876, grâce à l’exploitation minière (principalement le cuivre) et à la découverte du minerai de Caracoles (village où se trouvait un gisement de minerai d’argent dans le désert d’Atacama), de nombreux Chiliens sont devenus très riches, et parmi eux Enrique Concha y Toro.

Maisons du quartier Concha y Toro, Chemin du Patrimoine de Santiago

Maisons du quartier Concha y Toro, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@lavidaencraft]

Située entre les rues Alameda, Erasmo Escala, Cumming et Brasil, dans le secteur ouest de la ville, l’une de ses nombreuses icônes architecturales est la Plaza Libertad de Prensa (Place de la Liberté de Presse).

Une fontaine majestueuse fontaine orne le centre de cette place pavée. C’est un lieu de tournage très connu : plusieurs films et campagnes publicitaires y ont été rodés.

Plaza Libertad de Prensa (Place de la Liberté de Presse), Quartier Concha y Toro, Chemin du Patrimoine de Santiago

Plaza Libertad de Prensa (Place de la Liberté de Presse), Quartier Concha y Toro, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@carsomayor]

Depuis l’avenue Alameda, il est possible d’apprécier le théâtre Carrera, construit en 1927, c’est aujourd’hui un monument national ; sa façade principale est de style moderne ponctuée cependant de quelques éléments classiques.

Façade du Théâtre Carrera, Quartier Concha y Toro, Chemin du Patrimoine de Santiago

Façade du Théâtre Carrera, Quartier Concha y Toro, Chemin du Patrimoine de Santiago

Photo:[@juancristobalmarchant]

Bien que ses bâtiments n’aient pas encore tous été restaurés, la visite de ce quartier est un must pour ceux qui s’intéressent à l’histoire et à l’architecture. C’est aujourd’hui le centre de la diversité culturelle et des expressions artistiques de tous les secteurs de la capitale.

Sans aucun doute, trois quartiers à ne pas manquer si vous visitez la capitale ! Beaucoup d’histoires, de culture et d’art, accompagnés de la meilleure offre gastronomique vous attendent sur ce Chemin du Patrimoine de Santiago.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le:


Les articles qui peuvent vous intéresser